« Le mythe de Séléné »

Premier prix, Salon de la Figuration 2000, Musée Laurier.

Huile sur toile, 48 x 64 po (122 x 163 cm), 1997-2001

Mythologie grecque : Séléné personnifie la déesse Lune. Elle est représentée sous les traits d’une jeune femme dont la peau est d’une blancheur éclatante.

Séléné eut de nombreux amants dont Pan qui lui fit cadeau d’une toison d’une lumineuse blancheur. Sa passion amoureuse la plus célèbre demeure celle qu’elle éprouva pour le berger Endymion, à qui les dieux accordèrent l’immortalité à la condition d’être plongé dans un sommeil éternel.

À chacune des éclipses de la Lune, on dit qu’un dragon cherche à dévorer Séléné. Des magiciennes de Thessalie viennent alors à son secours pour empêcher le monstre de prendre son funeste repas.

D.J.