« 16 plumes d’immortalité »

Ici, comme pour le « Chat bleu », le tableau s’est construit de lui-même, comme une écriture automatique.

J’ai d’abord peint le visage en tons naturels, et l’idée de le terminer en buste de marbre s’est imposée presque malgré moi. Ensuite, j’ai intégré la lune*, mon élément de composition fétiche. Ici, le traitement de la lune en quartier, m’a permis de faire ressortir l’arrière de la tête en sombre sur fond clair, tout en exploitant un contraste de clair sur sombre pour le visage.

C’était une belle journée d’automne et je peignais à l’extérieur. Une plume d’oiseau gisait à mes pieds; je l’ai peinte au pied de mon buste; puis une autre, et une autre encore. Chaque plume que je peignais m’en faisait visualiser une autre. Quand la composition fut enfin équilibrée, il y en avait seize.

La plume blanche, comme celles des ailes des anges, est symbole de pureté et de justice, gages de la vérité immortelle. Le chiffre 16 est symbole d’involution et fait référence à la condition humaine.

                                                                                                       D.J.